JustHR

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Approche d'un CMS

Approche du CMS

Il y a quelques années de cela, j’avais construit un petit site internet statique pour un club d’utilisateurs dont j’étais le président. J’avais utilisé les moyens de l’époque (Html et Dreamweaver), pour faire un site tout à fait honorable mais à la maintenance délicate et fastidieuse.

En 2006, devenu consultant, ce même club d’utilisateurs est devenu mon client et m’a chargé de la refonte du site, quitte à faire appel à un développement externe.

Le cahier des charges était précis : un site dynamique et interactif à la maintenance aisée, une interface d’administration pouvant être confiée à une personne n’ayant pas de compétences en informatique, un forum, un annuaire, un agenda, la possibilité de s’inscrire en ligne à des évènements, etc.

J’ai passé quelques mois à faire des recherches et à découvrir le monde du CSM (Content Management System). J’ai commencé à étudier les plus connus (Spip, Xoops, DotClear, Joomla!). Tous me paraissaient hyper compliqués. J’ai essayé d’installer Spip, sans succès. 

J’ai découvert Joomla! en 2007. Ce qui m'a attiré ? Il y avait sur le site de Joomla! un document téléchargeable : "Joomla! pour les nuls". En le suivant pas à pas, je suis arrivé à installer une version standard. La façade était belle, mais il me manquait une chose : la clé pour ouvrir la porte. J’ai donc cherché sur le net des formateurs Joomla.

J’en ai trouvé un qui en plein mois de juillet, a accepté de venir de Bourges jusqu’à Paris pour me former pendant une journée. Quand il est reparti le soir, j’avais la réponse à la plupart de mes questions, il ne me restait plus qu’à persévérer.

En conclusion, si la mise en route d'un système de gestion de contenu est simple, son adaptation peut très vite devenir complexe et nécessiter l'intervention d'un prestataire.

 

Une activité de conseil

Glossaire

Flux RSS

Aucun URL de fil RSS fourni


Newsflash

On garde tous en mémoire le schéma de la balançoire qui illustre parfaitement le monde de la maîtrise d’œuvre et de la maîtrise d’ouvrage. C’est de l’humour mais qui cache une vérité profonde : La complexité de se comprendre et d’être sur la même longueur d’onde.